Aujourd’hui, la médecine conventionnelle mène elle aussi des études approfondies sur le mode d’action des aimants.

En 1994, l’Institut international pour la santé aux Etats-Unis créa les termes <<champ biologique>>et <<biomagnétisme>> . L’exploration du champ biologique vise à recenser les énergies à peine perceptibles provenant de champs magnétiques qui traversent le corps humain.

Source de vitalité et de dynamisme pour ce dernier, cette énergie nous aide à nous sentir d’attaque.Lorsque le champ biologique voit son équilibre perturbé, le corps s’en trouve plus exposé à la fatigue, à l’épuisement et à la maladie.Des émotions telles que le stress, la colére, les peurs et les préoccupations possèdent une charge électrique susceptible d’influencer défavorablement le très sensible champ magnétique du corps.

Il apparaît donc relativement facile de trier les conclusions du phénomène décrit ci-dessus : Porter des aimants, c’est donner un coup de main décisif  à notre bien-être. A partir de cette réflexion, <<l’invention>> des bijoux magnétiques n’était qu’un petit pas supplémentaire, même si bien sûr, il fallait y penser.